Chez Brundle

29 avril 2011

Goodbye, Mr Carell

Magnifique. Après deux épisodes très frustrants - on s'en tape, de Will Ferrell ! -, le créateur Greg Daniels revient - son dernier scénar' en solo remontant à 2007 - pour signer l'un des meilleurs opus de la série, combinant avec talent humour et beaucoup, beaucoup d'émotions. Si seulement on pouvait s'arrêter là... 

THE_OFFICE_Goodbye_Michael

 

Posté par Brundle à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 mars 2011

I prefer the term "hommage"

Brillant épisode de Community jeudi dernier, tout en introspection et émotions. Pas l'un des plus drôles, mais clairement l'un des plus forts. Pas de quoi encore pardonner les storylines de Pierce et Chang de cette saison, mais définitivement de quoi justifier son renouvellement pour l'année prochaine. NBC possède sans doutes la meilleure comédie de la télé US, servie par une écriture intelligente et d'une créativité débordante.

  219

Posté par Brundle à 16:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 février 2011

Ce soir, sur DirecTV

Ce soir, le series finale du meilleur drama diffusé par un network actuellement. 5 excellentes saisons (bon ok, à part une) et des personnages, une ville, qui auront définitivement marqué le paysage audiovisuel américain : un petit bijou, dont on ne pourra jamais assez remercier le câble d'avoir assuré la survie, lui avoir permis de corriger ses quelques erreurs, puis pour lui avoir donné une véritable fin. FNL aura vraiment su profiter de ses 39 épisodes supplémentaires pour continuer à nous proposer des moments d'une intensité remarquable et nous faire partager la vie d'adolescents et de familles, avec une charge émotionnelle de tous les instants. Et dire que ça parle de football...

friday_night_lights

Posté par Brundle à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2011

Ce soir sur la FOX

La deuxième nouveauté que j'attendais cette saison : le nouveau cop-show de Shawn Ryan, The Chicago Code, ex Ride-Along. Un potentiel énome, renforcé par des premières critiques plus que postives, et la collaboration de Tim Minear, qui semble s'être trouvé un nouveau boss, après l'excellente Terriers. En espérant néanmoins que les audiences s'approchent davantage de celles d'un House que d'un The Inside.

ChicagoCode_Wallpaper_Keyart5_1680x1050

Posté par Brundle à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2010

Ce soir : Season Finale de la meilleure surprise de cette fin d'année

The_Big_C_Showtime

Ce soir, une très belle série se conclut sur Showtime. Si, si, sur la chaîne de Weeds, Nurse Jackie et United States of Tara. Bref, une série que tout le monde aurait pu zapper.

Déjà cause du sujet plutôt rébarbatif, à savoir le récit des "aventures" d'une femme atteinte d'un cancer, mais également pour la prévisibilité du casting (Laura Linney et Oliver Platt), et pour le diffuseur, spécialisé dans les dramédies de 30 minutes uniquement bons à récolter des récompenses pour leurs actrices principales à la quarantaine bien tassée. Et pour le titre le moins subtile de l'année : The Big C.

Mais dès le pilote, on est séduits. Par Laura Linney, solaire, plus que par les personnages secondaires, plutôt caricaturaux : le mari et père irresponsable et surexcité, incarné par le spécialiste du genre, Oliver Platt ; le frère SDF-militant, l'ado insouciant et sarcastique, le quota ethnique, incarné par Gabourey Sidibe (de Precious: Based on the Novel "Push" by Sapphire), et enfin la vieille dame caractérielle.

Soit une flopée de personnages aux caractères très marqués, plutôt égoistes et assez brouillons,  mais des êtres chers à Cathy qui préfère leur cacher la récente découverte de sa maladie, et surtout reprendre sa vie en main ; tout d'abord, et d'une façon plutôt compréhensible, en se faisant matériellement plaisir, puis surtout en prenant soin de ceux qui l'entourent : son fils, contraint de passer l'été au domicile famillial, son mari, qu'elle préfère écarter de sa vie, de peur de tout faire basculer, ses deux nouveaux "projets" (sa voisine esseulée et l'une de ses élèves en difficulté scolaire), et enfin sa nouvelle bouffée d'oxygène, Lenny.

Le bilan d'une vie, celui d'une mère de famille, mené avec légèreté et délicatesse par une actrice/scénariste quasi-inconnue : on rit beaucoup, même durant les premiers épisodes, pourtant assez répétitifs, puis on se laisse emporter par la vie de Cathy, ses choix, ses retrouvailles, ses confrontations. Très vite, les personnages secondaires prennent vie, portés par une écriture incisive et juste. Les deux véhicules comiques que demeurent longtemps les personnages du frère et du mari parviennent à nous offrir, le moment venu, des moments d'émotions exceptionnels : la scène de la plage, saisissante et poignante, pour le premier, et celle de la salle d'attente de l'hôpital pour le second, demeurent ainsi des sommets des 12 premiers épisodes. Et qui nous font accessoiremment pardonner les frustrantes tentatives d'annonces de Cathy des débuts, avortées chaque fois par le débit de parole d'Oliver Platt.

Car là où la série brille, c'est dans son approche, toute en finesse et en retenue, d'un sujet au potentiel lacrymal énorme, et donc risqué. Et ce même lorsqu'elle décide d'aborder la religion, passage obligé mais particulièrement casse-gueule. La série parvient à nous parler de la vie quotidienne avec talent, sans sombrer dans l'ennui, et réussit, avec une certaine sobriété, à nous surprendre et nous emporter pendant 30 minutes, et ce dès les premières notes de l'envoûtant Game Called de Leftover Cuties qui berce le générique.

The Big C, c'est vraiment très bien. Et j'en suis le premier surpris.

Posté par Brundle à 16:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


27 octobre 2010

Ce soir, sur DirectTV : Friday Night Lights, The Final Season

Les fauves de Dillon sont de retour pour une dernière fois. Beaucoup d'attentes, évidemment, pour le champ du cygne du dernier grand drama d'NBC. Si les guests-stars annoncées font évidemment très envie, j'espère surtout que Katims parviendra à nous offrir une conclusion au moins aussi brillante que celle de la saison 3. Après une quatrième saison de transition, marquée par l'introduction et la présentation des nouveaux personnages, cette nouvelle fournée aura la lourde charge de rendre Vince, Jess, Becky et Luke aussi incontournables que l'étaient Matt, Landry, Julie, Tim, Lyla, Tyra, Smash et Jason.

501

Il n'en demeure pas moins que l'année prochaine, nous paierons très cher ces trois saisons supplémentaires, avec l'arrivée du Glenn Close Show pour 20 nouveaux épisodes. Dire qu' un autre drama texan avec Adrianne Palicki est disponible...

Posté par Brundle à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2010

Ce soir, sur HBO : In Treatment

Troisième saison pour la meilleure série HBO du moment. Un retour inattendu, tant la fin de la saison précédente sonnait comme une conclusion, mais néamoins plein de promesses.

lions

Beaucoup de changements derrière, comme devant la caméra : Dan Futterman et Anya Epstein, scénaristes du film Capote, de Bennett Miller, sont les nouveaux showrunners, et quatre talentueux acteurs vont être confrontés à Gabriel Byrne : trois nouveaux patients incarnés par la vétérante Debra Winger - qui s'était faite tellement discrète que Rosanna Arquette s'était mise à la chercher -, un jeune inconnu, Dane Dehaan, et surtout l'excellent Irrfan Khan, acteur d'origine indienne, d'une finesse de jeu rare, et encore trop peu connu en Occident, malgré ses participations au Mighty Heart de Michael Winterbottom et au Namesake de Mira Nair. Et enfin, dans le rôle de la nouvelle psy de Paul, la grande Amy Ryan, qu'on ne présente plus.

RVE_GN_1

Et on peut toujours espérer une apparition de Michelle Forbes ;

On peut donc remercier les coûts de production peu élevés, qui ont rendu ces nouvelles sessions possibles : In Treatment, c'est désormais quatre séances hebdomadaires, durant sept semaines, et c'est vraiment de la télévision de très grande qualité.

Posté par Brundle à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2010

Alea jacta est

Ce soir, le meilleur nouveau drama de l'année 2010 achève sa première saison. Et c'est sur AMC, juste avant le meilleur drama de ces quatre dernières années.

Rubicon_03_0254_HR

Posté par Brundle à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2010

SNL : Another New Kid in the Block

Du sang frais fait définitivement du bien à l'émission ; surtout quand il a du talent. Et samedi dernier, c'est le jeune Jay Pharoah qui nous a livré une excellente imitation de Denzel Washington. Surplantant celle de Will Smith de la semaine dernière, SNL nous offre un sketch hilarant. Et ça faisait très longtemps ;

snl

Pour un aperçu de l'étendue du répertoire du bonhomme, c'est par .

Et oui, le show a trouvé son nouveau Obama.

Posté par Brundle à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 septembre 2010

Midland Ending

3,8 millions de personnes ont suivi le deuxième épisode de Lone Star. En déplaise à l'optimiste créateur Kyle Killen, la meilleure nouveauté de la rentrée devrait très bientôt disparaître de la grille de la FOX. Reste à savoir maintenant si le newtork sera suffisamment perspicace pour laisser les scénaristes boucler leur saison, et ainsi atteindre le marché du DVD.

101

Posté par Brundle à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]